Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > Edito > Libéralisons le dopage, l’heure est à l’athlète transplanté

18
jun

Libéralisons le dopage, l’heure est à l’athlète transplanté

par Caroline Gaudriault

C’est vrai je dois l’avouer, je n’y mets pas une très bonne volonté. Les premiers matchs de l’Euro étaient lancés et j’assistais à une régate dans le sud de la France. C’était justement en même temps que le match Russie-Angleterre de Marseille. J’étais du côté de Hyères et je suis descendu par le train avec des supporters déjà avinés, à côté de qui personne ne voulait s’asseoir et qui suintaient une agressivité annonciatrice d’une bonne ambiance dans les tribunes ! Puis il se passa ce qui se passa. Du match, du score, des joueurs, il n’en fut plus tellement question dans les médias. On ne parlait que des hooligans, de la garde à vue de 43 supporters, de la condamnation ferme de quelques russes, de l’incident diplomatique entre la France et la Russie. On se souvient que quelques jours plus tôt, tous les médias faisaient leur une sur la vexation de Benzema et ses propos décalés et quelques jours plus tard, on avait le droit à d’autres unes sur une question passionnante : bras d’honneur ou « sarabande » de Pogba ?

Comme certains analystes commencent à le dire très fort au micro de quelques rédactions, Tout ce que l’on interdit dans le discours public réapparait dans le foot : les stéréotypes nationaux, le nationalisme exacerbé, l’éloge de la rivalité de l’ultralibéralisme, le culte de l’excellence et de l’élitisme et les salaires extravagants. A l’heure où l’on veut légiférer les rémunérations des patrons du CAC 40, on ne se pose pas la question pour les joueurs de foot. Autant le patron du CAC40 peut se targuer de faire prospérer son entreprise, autant ce n’est pas sûr que tous les joueurs servent l’image de leur équipe. Assistés, surpayés, blasés, font-ils encore vraiment rêver sur le terrain ? Même notre Président François Hollande a déclaré : « ce qu’on aime, c’est soutenir les petits, les outsiders ». Tu m’étonnes ! Au moins eux, ils en veulent encore ! Peut-être qu’ils ne sont pas payés au même prix…

Tandis que le beau spectacle du monde footballistique se déroule sous nos yeux, en dehors du terrain tout autant qu’à l’intérieur, se profilent déjà les prochains Jeux Olympiques. Et là, le coup d’envoi est déjà donné : la délégation russe pourrait être privée des Jeux de Rio pour dopage systématisé. L’ancien patron du laboratoire antidopage de Moscou risque pour sa vie et s’est exilé aux Etats-Unis. Lors des Jeux Olympiques de Sotchi, il a révélé un système fonctionnant à la perfection, mis au point par le Ministère des Sports russe, où il a lui-même développé une substance permettant de réduire le temps de détection de dopant sur les athlètes. Digne du meilleur scénario de polar, une trappe du labo permettait aux Renseignements Généraux russes de venir interchanger les échantillons urinaires.

On est arrivé au climax de la fête. Aujourd’hui un pays systématise le dopage et oblige ses athlètes à rentrer dans le jeu ; hier les plus grands noms du sport tombaient comme des mouches quand ils n’étaient pas devenus toxicomanes ou cancéreux. Malades Lance Armstrong, Fignon… Décédés Pantani, Florence Griffith-Joyner… Chaque année, huit cents morts subites de sportifs sont déclarées. Quand la gangrène du dopage s’est généralisée et que la honte retombe sur les grands athlètes déchus, n’a-t-on pas envie de mettre fin à cette terrible hypocrisie ?

Comme il serait impossible de remettre en question les records ou de venir abîmer le passé, le retour en arrière n’est pas envisageable. Reste à regarder vers l’avant et faire un saut dans le futur.
Le record d’Usain Bolt à 9’’58 au 100m reste inégalé depuis 2009. Si Justin Gatlin a détrôné le champion avec ses 9’’45, son record n’est pas validé pour cause de suspension pour dopage. Sera-ce le corps d’un homme sein ou le génie malin d’un nouveau dopé qui pourra rivaliser Bolt ? Le public toujours en demande de spectacles, de records, de batailles, ne se contentera pas éternellement des mêmes temps de courses, des mêmes hauteurs de sauts à la perche, des mêmes distances de lancés de javelot. On lui a promis les Jeux du Cirque et les marques ont payé cher pour les lui offrir et le contenter !

Alors si le corps humain a atteint la limite de ses performances, il n’y a plus qu’à libéraliser le « dopage » et vaincre son obsolescence. Sinon, on va s’ennuyer, c’est sûr, on va s’ennuyer. L’athlète doit rentrer dans l’ère du cyborg et devenir le prototype des capacités de l’homme de demain. Tout sera à nouveau ouvert et il n’y aura plus besoin de mourir pour sa patrie ! A coup de prothèses de bras et de jambes, d’interfaces cerveau-machine, de stimulation électronique fonctionnelle, d’exosquelettes motorisés, l’athlète de demain sera bionique, transplanté, cyborg. Et non seulement il remettra en jeu la compétition et la surprise des records mais il servira également la science. Une première expérience est imaginée par un Centre de Recherche Suisse et une première compétition appelée le Cybathlon aura lieu cette année.
Pour une fois les handicapés auraient autant de chances que les autres… Un peu d’humanisme dans le sport lui redonnerait sans doute toutes ses lettres de noblesse.

Array
(
    [titre] => Libéralisons le dopage, l’heure est à l’athlète transplanté
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 247_247_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 247
            [id_objet] => 247
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 247
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQwo2gDJdkyDO6Rw+5RloZTB6ubS6SB6KQdPQ8i6Jo6EOs97fuJz6PNNOsDb7haasyWMnXVqGHxyqfQGOuWwwn65W+VFEcgpKQsfM+VxFrsfz4exT2XHKUkV8MicOSfvXpGWLu2cZX3X1oDI
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article247&lang=fr
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-11-24 10:23:49
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-11-24 10:23:49
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.