Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > Edito > Un petit homme dans un vaste monde

14
apr

Un petit homme dans un vaste monde

par Jacques de Guillebon

« L’homme de demain ne sera pas ce robot organique que l’on nous promet »

Ils essaieront mais ça ne marchera pas. Caroline Gaudriault, dans ses entretiens avec Francis Fukuyama, puis Théophane Le Méné qui leur emboîte le pas, estiment que le temps de l’homme ancien a passé et que dès maintenant nous serions entraînés dans le maëlstrom d’une technicisation de l’homme que rien ne saurait arrêter.

« Tout ce qui est donné à l’homme de faire, il le fera » ? Voire. C’est parier sur le pire, ce seul qui arrive. Pourtant l’histoire des hommes et de leur conscience nous a procuré de multiples exemples du contraire, cette histoire que l’on a trop vite enterrée. Ne nous a-t-on pas promis, à une époque encore récente, une apocalypse nucléaire qui n’est jusqu’ici jamais advenue ? Certes, il y a eu Hiroshima et Nagasaki, mais la guerre froide avec ses deux blocs, leurs ogives nucléaires et leurs petits boutons sur quoi il suffisait d’appuyer pour détruire le monde, tout cela a pris fin. Il se peut que la technique s’annule elle-même, ce que nous a montré cet équilibre de la terreur. N’oublions pas la sentence d’Ivan Illich, qui veut que toute technique poussée à un certain point produise l’inverse de ce pour quoi elle est faite. Et ce serait avoir une bien piètre idée de la conscience de l’homme que de croire qu’elle est incapable de le comprendre collectivement. On sait ce qu’Hölderlin disait : « Là où croît le péril, croît aussi ce qui sauve ». Il y a dix ans déjà, on nous promettait le clonage humain pour demain. Où ce délire a-t-il passé ? Nulle part. Si l’on remonte plus haut dans les siècles, on ne peut oublier ces instants de grâce qui ont aussi façonné l’histoire, comme le Japon de la période Tokugawa qui au milieu du XVIIème siècle, abandonna volontairement la production et l’utilisation d’armes à feu.

Mais plus profondément, on ne peut oublier que, comme l’affirmait Jacques Ellul, l’un de ses premiers critiques, « Ce n’est pas la technique qui nous asservit, c’est le sacré transféré à la technique. » Aussi, rien n’est perdu, et la génération qui se développe, au moins en occident, a parfaitement pris conscience des enjeux auxquels elle a à faire face. Transcendant les faux clivages politiques de la gauche et de la droite, elle conteste en bloc le monde nouveau qu’on lui promet, celui des communications immédiates qui suppriment le temps comme l’espace. Ici, elle met en échec Vinci et son « ayraultport » de Notre-Dame des Landes ; là, elle réinvente des économies locales, dites « circuits-courts » ; là encore elle refuse de survivre arraisonnée par la biotechnique qui lui promet des enfants à volonté. Certes la modernité avance encore sur son erre, mais ce n’est que l’effet de l’immense énergie qu’elle a déployée depuis des siècles : en réalité, son moteur est à cours de carburant, et l’homme de demain ne sera pas, parions-le, ce robot organique que l’on nous promet. Parce que l’homme passe infiniment l’homme, et qu’il n’a pas fini d’étonner l’univers.

Jacques de Guillebon

Array
(
    [titre] => Un petit homme dans un vaste monde
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 170_170_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 170
            [id_objet] => 170
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 170
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQ2o2UDZdo2z3WB1rqt2VoWukwksSfyjlJiN8yfuRYp+PE0YZzPJDaLv9WkTkt1sSR281HfzXP+2OSOLeUn6kcbGLDNZ3DlF9bF6jb8TTNEAurH+W3JOZWMKvesoNmx2KfkopIGAu+G8lITJ
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article170
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-08-20 17:14:38
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-08-20 17:14:38
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.