Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > Débat > Et vous, que feriez-vous si vous étiez ministre de la Culture (...)

26
nov

Et vous, que feriez-vous si vous étiez ministre de la Culture ?

par Caroline Gaudriault

« Si j’étais ministre de la Culture, je ferais une vraie promotion des artistes français à l’étranger »

ZigZag relaye le débat lancé par nos amis de The Media Shaker, le blog branché qui secoue le monde de l’art et des médias, auquel ont contribué des personnalités influentes comme Daniel Picouly, Philippe Djian, Yan Pei-Ming, mais aussi Caroline Gaudriault. Découvrez leur réponse à la question "Si j’étais ministre de la Culture" et donnez la votre !

   

4
  commentaires

  • C.est une excellente question et quand on comprendra que la culture est une arme aussi importante que d’autres et pourtant pacifique, peut être qu’on y accordera une vraie importance. Les États-unis, la Chine... Semblent l’avoir bien compris. Quand Hollywood est la seconde industrie après l’armement aux US, on comprend que les films ne sont pas uniquement là pour divertir mais qu’ils diffusent un way of Life qui booste toutes les entreprises américaines.
    M’en France, on est pourtant pas mauvais alors ça au moins c’est à notre portée....

  • Je lutterais avec engagement et passion contre toute forme de censure dans l’art pour lui redonner sa dimension originelle de libre expression de la pensée humaine. Et donc ses pleins pouvoirs. L’art et la culture en général ont un pouvoir immense. Ils devraient avoir leur place à l’école au même titre que l’enseignement des langues et des mathématiques, bien plus qu’ils ne sont pris en compte dans l’éducation aujourd’hui. Il faut éveiller les consciences à cette richesse dès la petite enfance. Si j’étais ministre de la Culture je prendrais également des mesures en ce sens, pour repenser complètement les ponts entre éducation et culture. Il faudrait inculquer très tôt que la culture peut être un instrument de paix : cela passe par la connaissance approfondie de l’Autre, sa langue, sa culture, son histoire, c’est le premier pas vers le respect.

  • Le ministère de la Culture a pour vocation première de rendre accessibles au plus grand nombre les œuvres capitales de l’humanité, et d’abord de la France. Lorsque l’on s’attarde sur les résultats escomptés, deux constats s’imposent, le premier comme conséquence invariable du deuxième.

    Ils sont peu nombreux aujourd’hui à se plonger dans les livres que nos grands-parents dévoraient et qui s’imposaient comme le minimum à connaître pour composer avec le monde, à s’émerveiller devant le vitrail d’une petite abbatiale de Bretagne ou à refaire la grande histoire de France à travers les innombrables musées de l’hexagone, les sculptures, peintures et enluminures qui ont entériné les siècles. Pour peu, on imagerait bien la culture comme un immense lac asséché où plus personne ne viendrait boire.

    C’est que la culture est devenue une vitrine fourre-tout, symbole d’un relativisme intellectuel où tout se vaut. Le « Cloaca » de Wim Delvoye, une machine révolutionnaire qui à fabriquer de l’excrément rivalise avec la Pietà de Michel-Ange, les fragments de cadavre humains de Teresa Margolles n’ont plus rien à envier aux œuvre du marquis de Púbol. Marc Lévy défie Alexandre Dumas. Arme des politiques qui ont assimilé la logique gramscienne, la culture se veut progressiste, ouverte à tous, démocratique et égalitariste. C’est alors la nullité et le non-sens qui priment, pour reprendre la philippique de Jean Baudrillard.

    Si j’étais ministre de la Culture, je redonnerai à ce domaine l’exigence qui lui est inhérente. La culture n’est pas donnée à tous mais elle s’offre à tout le monde. Comme Platon imposait la géométrie à quiconque voulait devenir philosophe, la culture requiert de connaître ses humanités, de donner sens au sacré et à une certaine forme d’absolu, de reconnaître au beau un universalisme que Kant décrit comme « l’objet sans concept d’une satisfaction nécessaire ». Rien ne se vaut dans la culture, précisément parce que les œuvre capitales sont le fruit de génies qui ont dépassé l’esprit de masse, qui ont fait acte de transcendance. On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre, pas plus que l’on invite les hommes à la connaissance et à l’émerveillement en leur proposant la vacuité. La culture ne doit ni être égalitaire, ni démocratique mais accessible à tous, dans une logique de nivellement par le haut, comme l’école le fut un temps. Si la culture se propose d’être intrinsèquement elle-même, alors elle se départira des idéologies qu’on lui accole et qui la dénaturent.

  • Quel beau commentaire Marcello P. Le relativisme totalitaire qui envahi nos société est absolument mortifaire ! ... "On imaginerait bien la culture comme un immense lac assechè où plus personne ne viendrait boire" . Voilà c’est dit !

Array
(
    [titre] => Et vous, que feriez-vous si vous étiez ministre de la Culture?
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 132_132_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 132
            [id_objet] => 132
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 132
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQ2i3QDZdoyz2/B0N7Rww0+rkJIg+qPs6DABrCCvdK36HDpKp1vb0xP3N2YD0RtWJHfykSrrUMVGg2yGPuRVnWEhel4xfpVnegsfM+fxdiNrRJ+S7QUhXCHeu/6LqdE2WmKzHVHtcWUEapHO
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article132
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-06-26 17:43:50
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-06-26 17:43:50
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.