Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > Photos > LE RADEAU DES ILLUSIONS

27
nov

LE RADEAU DES ILLUSIONS

Le Radeau des Illusions, Gérard Rancinan. Installation photographique (400 cm x 600 cm) au Château de la Celle-Saint-Cloud, 2013-2014. Commissaire d'exposition : Fondation Flag-France Le Radeau des Illusions, Gérard Rancinan. Installation photographique (400 cm x 600 cm) au Château de la Celle-Saint-Cloud, 2013-2014. Commissaire d’exposition : Fondation Flag-France   © Aurélia Thévenin

Si Géricault évoquait hier l’esclavagisme à travers un naufrage devenu historique, les Hommes mènent toujours une quête des libertés et de la Terre Promise. Mais parfois l’illusion est au bout du voyage.

« Il faut que l’espoir soit assez fort et assez fou pour que des hommes et des femmes s’embarquent sur quelques planches de bois pourries et se laissent porter par une voile de fortune trouée, affrontant vents, houles et tempêtes. Les corps rongés par le sel, les visages brûlés, asséchés par la faim et la soif, les mourants de Géricault sont des naufragés à la merci du sort. Près de deux siècles plus tard, sur les mêmes mers, aux larges de l’Afrique, de l’Orient et de l’Asie, sur les mêmes embarcations hasardeuses, se mettent à l’eau les mêmes hommes.
Ils sont Afghans, Irakiens, Soudanais, Coréens… Les naufragés sont devenus des émigrés, des exilés, des réfugiés. Leur rêve s’appelle "L’autre bout du monde", sans savoir de quel autre il s’agit. Ils ont franchi des murs et des barbelés ; évité des tirs de policiers désabusés ; enrichi des passeurs ; abandonné des amis de route. Ils se retrouvent seuls avec le fardeau de leur honneur : le sacrifice de toute leur famille ou de tout leur village. Ils n’ont pas vingt ans mais ont déjà le cœur plein d’aliénations, car l’illusion commence chez eux, avec le rêve d’icônes : LVMH, Dolce & Gabbana, Dior… dont ils portent les contrefaçons comme une part de modernité. Ces jeunes sacrifiés, nouveaux héros en guenilles, sont les aventuriers modernes sans terre à conquérir mais un immense espoir à remporter. Au bout du voyage, la découverte de la réalité est trop souvent plus douloureuse encore que la traversée.
Le « radeau des illusions » : la métaphore d’une embarcation où toute notre humanité se serre et se tord, se perd dans des chimères avant de se demander si le voyage en vaut vraiment la peine. »

Extrait du livre La Trilogie des Modernes, partie I, Métamorphoses de Caroline Gaudriault.

Array
(
    [titre] => LE RADEAU DES ILLUSIONS
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 126_126_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 126
            [id_objet] => 126
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 126
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQyk3QfZck+D3eDzpZ41SsoQlKxMFZ/gDzS9meSIBobO2cdrVfkQbs4gW9IF4IHd1i6aCxM/+O807CCzeCK8CcnsprtSXRm0NR65NCY3ZEdYUfJYH/UVgR8i9dC9xZ9qLwIAGt5ANZ6gXNnW
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article126
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-06-26 17:45:33
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-06-26 17:45:33
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.