Retrouvez les coulisses de ZigZag sur logo FB

Accueil > ZIGZAG- > Salgado, le bon shoot !

13
nov

Salgado, le bon shoot !

par Antoine de Citruque

La photographie de Salgado est charmante. Elle nous propulse en apesanteur dans un rêve limbique qui nous décolle d’une certaine réalité grâce à un noir et blanc outrancier et sirupeux. Les drames humains sont surement plus supportables en noir et blanc, sur papier argentique tiré avec force d’effets. Telle baleine plongeant dans une gigantesque gerbe d’eau, tel petit phoque s’enfonçant sur son glaçon fondant nous tirent les larmes. Sursaturés, esthétisés : il fallait bien ça pour nous indigner !

La dictature de l’émotion bat son plein, le politiquement correct fonctionne à plein régime dans ce monde sublimé. En fait Salgado est un Moderne ! Sa photographie dégouline de bons sentiments, c’est un Himalaya de bien-pensance. Qui aurait le culot ou l’outrecuidance de ne pas en dire du bien, de ne pas être d’accord ? Il maîtrise sont sujet le bougre. C’est bien fait, c’est sans-danger, totalement engourdissant. Le shoot nous envoie au septième ciel sans détour. Ça brosse fort dans le sens du poil du sauveur du monde qui pense béatement à la sincérité de sa technique et à l’exactitude universelle du message. C’est une photo parfaite qui ne peut évidemment que plaire à tous car tous avec nos iPhones ou autres appareils sophistiqués, on clique sur la touche "noir et blanc", on passe à l’application "effets spéciaux" et avec peu d’imagination et beaucoup de mensonges - ou d’illusions - on se prend pour le maître.

Mais n’est pas Salgado qui veut : cinquante ans de métier, d’efforts, de persuasion, d’abstinence, de tours du monde, de croyance en soit et à son projet, de conjuration du sort. De plus, il est beau Salgado, c’est ce qu’on appelle « un bel homme » et son discours tourne rond comme un V8 bien rodé. Alors, pour le regardeur, souvent flâneur, le travail est prémâché, le package est parfaitement emballé, sans aspérité, sans épines. C’est la chorale de la bien-pensance ! On l’aime Salgado car il nous soulage, il nous montre des choses belles ou dramatiques en nous éloignant du réel. C’est bien ça l’immense talent de Salgado, l’hypnotiseur !

Antoine de Citruque

4
  commentaires

  • Moi, suis fou du travail de Salgado et depuis toujours ! C’est un grand photographe cela est indeniable mais votre petit article est malheureusement tellement pertinent et vrai...je suis moi meme amateur de photographie et photographe amateur alors tampis je veux continuer a etre "hypnotisé" par Salagado !!!

  • Dans le style "photo en boîte" , faudrait pas oublier JR et YAB ! Ils sont loins les Harold Newman, Philippe Halsmann, Eugène Smith, Avedon, Irving Penn, Lartigue... Heureusement, en cherchant bien on en trouve surement encore de nos jours quelques uns, alors à nous de ne pas nous laisser berner par cette nauséabonde bien-pensanse et ce politiquement correct qui nous lave la cervelle !!!
    Bravo pour votre bloc qui nous donne un peu d’oxygène !

  • Salut tout le monde,

    néanmoins qqes questions :
    - c’est quoi une photo trop léchée ?
    - idem être moderne ?
    - idem la dictature de l’émotion ?
    - idem n&b outrancier et sirupeux ?

    En fait, n’est ce pas seulement du "bashing" parce qu’il est vieux ? C’est ce que j’entendais à la fin de la vie de JL Sieff : "ouais, enfin quoi, c’est du Sieff quoi",
    sa carrière parle pour lui, plus rien à prouver - il peut aussi se faire plaisir, non ?
    Putain de bonnes photo, le jour ou j’en fait une comme ça...

    A l’heure actuelle, si tu ne fais pas de l’hosto, de l’asile, du drogué, du camp de réfugiés ou à l’inverse du people, un nom et le travail "foutage de gueule" de Plossu en résidence d’artiste à Charleroi, ou encore des photos avec un mode d’emploi d’une page pour justifier le conceptuel et la technique à la mord-moi-le-nœud (voir l’expo au Musée de la Photo de Charleroi (M. Mazzoni ; Cropping America et B. Grimalt) - n’est pas Marcel Mariën qui veut -, tu n’as aucune chance d’attirer l’attention des DECIDEURS (j’ai des noms comme disait Coluche) qui défendent leur pré carré ou leur rente de situation en prenant le contre pied de tout.

    J’ai eu une discussion en 1992 avec Anthony Suau (deux fois world press) et Don Mc Cullin (idem - qui, actuellement fait du N/B outrancier et sirupeux ? dans son village brumeux du Somerset) sur l’impact de leur travail de front line reporter, hé bien, je constate, à l’heure actuelle que les enfants ont toujours des mouches dans les yeux, les femmes de se faire violer et les hommes se faire massacrer.

    A chacun sa lutte, son combat, sa poésie et c’est d’autant plus beau que c’est inutile !

    hé, hé,
    montre les tiennes, A. de Citruque, hypnotise-moi.

    Alain Richard
    A-mateur de photographies

  • Je partage votre point de vue Alain et en rien mon propos était agressif envers ce beau travail et cette maîtrise pour ce grand photographe . Chacun est témoin de son époque et c’est tant mieux. Je voulais surtout parler de cette bien pensante, de ce politiquement correct, de ce oui generalisé et de cette "dictature" du bien qui nous impose une manière de voir les choses et trop souvent ne nous donne pas le choix par d’autres propositions à voir dans les médias, musées et autres. Moi, j’ai partagé un moment au Liban, pendant la guerre 1982, avec Mc Cullin et bien cet homme là est loin des compromis il ne fait pas des "bonnes" ou jolies photos qui flattent la rétine par trop d’esthétisme , il témoigne par ses photographie des soubresauts du monde au même titre que Jim Natchwey et c’est bien de cela dont je veux parler dans ce petit article....faire une photographie est d’une grande responsabilité et méfions nous des "beaux parleurs" !!!
    en toutes amitiés
    Antoine

Array
(
    [titre] => Salgado, le bon shoot !
    [texte] => 
    [nom_site] => 
    [url_site] => http://
    [modere] =>  
    [table] => 
    [config] => Array
        (
            [afficher_barre] =>  
        )

    [_hidden] => 
    [cle_ajouter_document] => 
    [formats_documents_forum] => Array
        (
        )

    [ajouter_document] => 
    [nobot] => 
    [ajouter_groupe] => 
    [ajouter_mot] => Array
        (
            [0] => 
        )

    [id_forum] => 0
    [_sign] => 124_124_article_
    [_autosave_id] => Array
        (
            [id_article] => 124
            [id_objet] => 124
            [objet] => article
            [id_forum] => 
        )

    [_pipelines] => Array
        (
            [formulaire_fond] => Array
                (
                    [form] => forum
                    [args] => Array
                        (
                            [0] => article
                            [1] => 124
                            [2] => 0
                            [3] => 
                            [4] => 
                            [5] => 
                            [6] => 
                        )

                    [je_suis_poste] => 
                )

        )

    [formulaire_args] => fQyo3QfZckyD3eBzeKrXZC2pyIQIa19sogdET1ASb4zCOP9JfpJFacwG8NxP6oygdjeUq7xBGGSs+Ic/OXFFDWEhel5H6p76JO2Yyud0dSsdQnRSnwzvmsg7RTRR/LL/19YaqtVezUD7E3s=
    [erreurs] => Array
        (
        )

    [action] => /spip.php?article124
    [form] => forum
    [id] => new
    [editable] =>  
    [lang] => fr
    [date] => 2017-08-20 17:16:32
    [date_default] => 1
    [date_redac] => 2017-08-20 17:16:32
    [date_redac_default] => 1
)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.